1 Rue Verdun 71350 SAUNIERES
03 85 91 54 09

 

L’isolation pour les maisons passives

L’isolation d’une maison passive obéit à des techniques bien différentes de celles utilisées pour le confort thermique d’une habitation traditionnelle. Si vous souhaitez disposer des informations essentielles pour éviter les déperditions de chaleur, lisez cet article.


Les caractéristiques principales de l’architecture

Quatre critères majeurs permettent de caractériser une maison de basse consommation. Vient d’abord la gestion maîtrisée de l’énergie. Cette optimisation est tributaire de l’isolation et de la part importante faite à l’énergie solaire. Il y a ensuite la ventilation qui repose sur un système mis en mouvement par la VMC à double flux. En outre, les issues vers l’extérieur, à l’instar des fenêtres, sont soutenues par le triple vitrage entre autres procédés. On retient enfin que l’étanchéité est également soumise à certaines normes, dont le parti pris pour la toiture en paille par exemple.


Éléments à prendre en compte pour réussir l’isolation d’une maison passive

Il va alors de soi que pour mener à bien cette isolation, vous devez considérer certains critères. L’un des plus importants, c’est le choix du matériau. On doit opter pour un équipement dont la résistance thermique est certifiée et qui assure une étanchéité à toute épreuve. L’installation doit se faire de manière professionnelle.

Quels que soient les matériaux utilisés, une maison de basse consommation exige pour une isolation selon les règles :


une épaisseur de 30 cm pour protéger les murs ;

une consistance de 40 cm en ce qui concerne le toit ;

et une largeur de 20 cm au niveau de la dalle de sol.


Ces conditions réunies permettent de réduire les déperditions d’énergie, notamment de la chaleur.

Quels sont les matériaux adaptés à votre projet ?


Maison passive : matériaux à privilégier pour une isolation efficace

L’adoption de telle ou telle matière devra respecter les normes générales indiquées ci-dessus. Cependant, des particularités existent en fonction des produits retenus. En effet, chaque sorte d’isolant est dotée de fonctions singulières. Lorsqu’on souhaite renforcer l’isolation sonore, le matériau le plus adapté reste le chanvre.

Quant au liège, on y a recours pour isoler les murs et les combles. C’est le parfait matériau pour les zones de forte concentration en insectes xylophages. Le meilleur choix contre l’humidité demeure le papier recyclé. Certes, sa pose génère une quantité non négligeable de poussière, mais le résultat est satisfaisant.


Quel budget faut-il prévoir pour l'isolation d'une maison passive ?

Les chiffres avancés ici représentent des estimations. Seule l’expertise d’un professionnel peut vous permettre d’avoir une idée plus juste de votre projet d’isolation. On mentionnera toutefois que la perlite et le verre cellulaire constituent les matériaux qui affichent des prix figurant parmi les plus élevés, avec une moyenne de 40 € par mètre carré. L’ouate de cellulose s’achète également à un coût pouvant atteindre 50 €. Mais le liège et le chanvre s’offrent à des tarifs avantageux, lesquels tournent autour de 15 € le mètre carré.


En définitive, l’isolation d’une maison passive offre bien des avantages en matière de consommation énergétique. Confiez votre projet à un spécialiste des maisons économique pour être sûr de son aboutissement heureux. Contactez-nous pour concrétiser vos projets